Rechercher dans ce blog

Nombre total de pages vues

dimanche 6 septembre 2009

Sortir les coudes...

Retourné... Arrière remontant...


Double protection
visage...Protection latérale,
avec seconde main dispo...Protection latérale,
(bis)...
En combat rapproché à mains nues, la mise en oeuvre des coudes a une importance considérable.

Qu'il s'agisse de repousser une attaque, de combattre ou de se protéger, les coudes sont des armes naturelles efficaces, qui occupent une place prépondérante dans la panoplie de défense du pratiquant sérieux et complet.

L'avantage des coudes est qu'ils surprennent l'adversaire, lorsqu'ils sont lancés sans appel. Couplés à une fluidité de mouvement, et à des enchaînements rapides de type cascade* ou cycling*, ils deviennent difficilement détectables par l'oeil adverse.

Bien assimilées, les techniques de coudes sont des atouts majeurs qu'il faut savoir utiliser à bon escient dans n'importe quelle direction, à tous niveaux de hauteur et dans toutes positions : en mouvement, debout, assis, couché au sol, etc....

Revenons avec les photos ci-dessus, sur quelques variations techniques de coups de coude, utiles en pratique défensive situationnelle : coup de coude retourné, arrière remontant, en protection latérale, en double protection du visage...Ils constituent une armure imrovisée de choix pour le haut du corps.
La seconde main reste disponible dès que possible, pour protéger à un autre niveaux, saisir du matériel ou l'adversaire...
A force d 'exercice et de persévérance, les coudes deviennent fluides, rapides et détendus, disponibles pour contrer et riposter avec précision !
A l'entraînement, il est important d'exercer la souplesse et la détente des articulations des épaules, des coudes, ainsi que de l'ensemble du corps : colonne vertébrale, hanches, genoux, chevilles, pieds...L'onde de choc doit être puissante et être "portée" par un minimum de poids de corps ... Ensuite, un travail de frappe au sac ou au pao est souhaitable afin de préparer la surface d'impact et la sensation de contact. Enfin, survient l'entraînement avec partenaires d'entraînement, où l'on tente de sortir les coudes dès que la distance et le timing le permettent, avec un contrôle parfait (attention aux accidents) et des protections adéquates.

La surface anatomique du coude est très résistante, bien plus que d'autres armes naturelles telles que la main ou le pied. Il est rare de se blesser au coude en se réceptionnant, en évitant un obstacle ou en frappant une surface dure.... Les techniques de coudes sont redoutables et occasionnent coupures, plaies et hématomes importants, pouvant provoquer des lésions très dangereuses si mal effectuées. Il est donc très important de s'entraîner auprès d'un professeur expérimenté, prudence !

Astuce : utilisez des protections de coude renforcées & fiables, autorisant une certaine liberté de mouvement afin de vous exercer. (e.g : article Canterbury of NZ )

* Cascade & Cycling : frappes successives enchainées avec célérité. Kelly Mac Cann aka Jim Grover est un spécialiste dans sa méthode de Combatives, de ce type d'enchaînement dit en "cycling". Cet éminent expert fera d'ailleurs l'objet d'un prochain article !