Rechercher dans ce blog

Nombre total de pages vues

vendredi 17 juillet 2009

Shillelagh & irish stick fighting




Dans la tradition populaire irlandaise, il fut coûtume d'arborer un baton de combat, de taille et forme variable, pouvant être employé à des fins pratiques et utilitaires (bergerie, marche, en guise de "toc toc" pour frapper aux portes...).
Les irlandais ont connu moult conflits à travers les âges. Ils sont un sacré peuple de combattants aux traditions guerrières bien ancrées, il n'y a qu'à visiter le National Museum de Dublin pour s'en persuader !
Le port et l'utilisation d'armes était fort restreint sous le régime de l'impérialisme britannique notamment. Le "stick" devint au fil des siècles une arme de fortune pour celles et ceux qui avaient à se défendre, et une arme d'infortune pour leurs opposants.
Un irlandais travaille encore de nos jours à la conception de ces fabuleux batons. lors de mon dernier séjour en irlande, j'ai eu la chance de pouvoir lui rendre visite et de découvrir derrière le sympathique Liam o' Caidhla, le savoir-faire séculaire de ce que l'on dénomme populairement le Shillelagh.
Ce nom provient de l'endroit et de la commune du même nom où sont conçus ces batons. Un long processus commence dès lors que l'on se penche sur la conception d'un vrai Shillelagh...
Et sans trahir un secret de fabrication jalousement gardé au fil des générations, souvent transmis de père ne fils, nous pouvons tout de même découvrir que ces batons sont faits à base de branches de prunelliers, le fameux blackthorn. Ces essences d'arbres poussent pas trés loin de la résidence de Liam. Aprés avoir repéré les arbres et les branches, il convient de les couper à la bonne période de l'année, puis de les faire sécher un temps donné avant de les travailler, de les façonner pour leur donner une forme et une consistance bien particulières, étudiées, destinées soit au combat (stick fighting), soit à la marche (walking stick), ou bien à l'ornementation (décor, souvenir).
http://misticshillelagh.tripod.com/id10.html