Rechercher dans ce blog

Nombre total de pages vues

dimanche 7 août 2011

Le "Kerambit" selon Bastien Coves...





Le kerambit, originaire du sud est asiatique, est typiquement le genre de lame que j'affectionne depuis de nombreuses années, à la fois original et profondément efficient à manipuler.
D'aspect primitif, dépourvu de toutes considérations esthétiques et superficielles, ces lames constituent de véritables crocs, ergots, griffes, serres, et rendent ainsi hommage aux vitalités et moyens de défenses naturelles animales dont l'homme est si souvent dépourvu.
Astucieusement dotée  d'un oeillet (trou d'un pouce de diamètre), destiné à y insérer l'index, le kerambit devient rapidement une arme blanche effroyable, fonctionnelle et pragmatique, que ce soit en prise à main classique dite "marteau" ou inversée dite "pic à glace".
Les changements de garde et les manipulations demandent un temps de pratique et quelques conseils judicieux, nécessaires à l'exploitation du plein potentiel de l'outil.

En malaisie, indonésie, et aux philippines, ces lames traditionnelles sont teintées d'accents mystiques et votifs dédiées à la pratique d'arts martiaux (silat, kali...) séculaires et tribaux, mais aussi forgés rituellement pour certaines personnes à certaines occasions, avec des considérations animistes.

De nos jours peu d'artisans conçoivent de telles lames, ou souvent à discrétion...de façon anecdotique.
Bastien COVES, qui a su se faire un nom et se forger une empreinte coutelière unique & prometteuse, fait partie de ceux là. Son expertise des disciplines de combat et des arts martiaux philippins n'y est sans doute pas étrangère.

Et c'est bien en tant que fervent amateur de ces systèmes de combat, que Bastien ne pouvait pas déroger  à faire une place de renom au fameu kerambit.

Le modèle ci-dessus représenté mesure 20 cm de long pour 10 cm dédiés à la lame, 4mm d'acier au plus épais et 1,8cm au plus large de la lame.
Dignement effilée, à la courbure prononcée, cette forme de lame n'est pas sans rappeler le fameux "Jambiay" ou poignard Yéménite traditionnel.
Entièrement conçue en acier D2, la finesse de cette lame n'a d'égal que sa capacité de coupe. D'une maniabilité remarquable, combinant légèreté et équilibre, la prise en main de ce kerambit est surprenante. De subtils détails favorisent les prises en mains, l'angle impact-tool est aussi privilégié au talon de l'oeillet pour un résultat probant.
Des stries guillochées sécurisent les différentes prises en main, les finitions sont parfaites, tout est bien pensé jusqu'à l'extraction du Kerambit, sagement retenu dans son étui (plusieurs options proposées pas Bastien), mais facilement extractable avec une économie de mouvement appréciable.

La griffe de l'artisan est bien visible sur la lame, le manche en micarta "sablé" est savamment texturisé, améliorant ainsi le relief et la prise en main du kerambit.

Le clip de réalisation du Kerambit sur Bast2a, amateurs de Limp Bizkit, régalez-vous !

Pour tous renseignement concernant Bastien COVES, qui n'a pas fini de nous étonner, loin s'en faut :