Rechercher dans ce blog

Nombre total de pages vues

lundi 30 mai 2011

Poème du chercheur



Une fois n'est pas coutume, un peu de prose éveille les sens...Ce poème anonyme devrait servir, et trouver une onde d'écho chez tout chercheur passionné...ou non, par l'art de la guerre !




Échoué sur l'îlot du chercheur, 
Versé dans la sérénité,
Vous contemplez l'immensité
Du lieu peuplé de fantastique.


Les éléments par tous les temps,
Désorientent vos sens en émoi,
Et de ce lieu propice aux rois,
S'érige la dictée destinée.


Au coeur de vos lances hérissées,
S'élèveront par vos pensées,
Une harmonieuse vitalité,
Rugie par le feu du sacré.


De l'abysse,  forte obscurité,
Du fond des âges s'érigeront,
Les précieux trésors préservés,
Qui par légion sont révélés.


Ânonyme