Rechercher dans ce blog

Nombre total de pages vues

dimanche 12 juin 2011

Se connaître soi-même...

A chaque pratique de défense personnelle correspond une personnalité précise.

Dans l'antiquité, les maîtres d'armes ne formaient pas beaucoup d'adeptes car ils savaient que la voie était longue & difficile et que la rendre trop accessible trahissait les principes les plus profonds de leur art.

Tout le monde peut faire de la technique, mais bien peu se révèlent par l'art. Là où quelques uns s'insurgent en dénonçant une forme d'élitisme, d'autres prétendent à juste titre que l'apprentissage de l'art défensif idéal ne peut être amalgamé à un enseignement de masse, basé sur une structure pyramidale où  sans la base, le sommet n'aurait aucune source de subsistance...et de reconnaissance.

Prétendre développer ou structurer une méthode de combat destinée à un grand nombre de personnes, à un public converti, est une hérésie en soi...
En suivant l'adage du célèbre Socrate "Connais-toi toi-même !", vous gagnerez du temps, vous épargnerez perte d'énergie et vous affinerez vos choix.

Actuellement, lorsque l'on observe la prolifération de systèmes ou de formations dédiés à la protection de la personne, on peut s'interroger sur le réel intérêt suscité par de telles vocations....la "self business" a encore de beaux jours devant elle, indéniablement.

Et c'est à vous, lecteurs et lectrices qu'il appartient d'être vigilants quand à l'opiniâtreté de nouvelles formules "prêtes à l'emploi". Ce qui devrait constituer un art de vivre (réellement épanouissant et débouchant sur des clefs de compréhension), et un état d'être, est souvent proposé en terme d'amateurisme par de piètres représentants qui ont vu un jour la lumière et qui sont souvent tellement médiocres en arts martiaux classiques, voire même complets néophytes, qu'ils se réfugient dans la valeur refuge de la défense personnelle, par stricte facilité et effet "tendance" dans l'ère du temps.

L' erreur classique est de confondre simplicité et facilité. Ce qui est simple & juste à faire n'est pas forcément facile à assimiler...

C'est en ce sens qu'avant de se consacrer à une étude de la self défense, il convient de s'interroger sur la nécessité d'une telle pratique pour soi. Quel est le mobile de votre quête ?

Une vérité consiste à établir qu'il existe une multitude d'hommes et de femmes forts, particulièrement efficients en stratégie défensive et qui ne s'entraînement pas du tout en sécurité personnelle ! On devient ce qu'on est...Pour eux, il s'agit soit d'une nécessité (contexte, environnement et adaptation) et donc d'une façon saine & épanouissante  de vivre au quotidien, soit d'un mode de fonctionnement intimement lié à leur personnalité, à leur état d'être.

Ainsi nous pouvons établir la classification tripartite suivante :
  • Ceux qui "sont" entièrement impliqués dans la self défense de par leur personnalité, leur vie et leur activité,
  • Ceux qui "font" de la self défense à titre de loisir, par vocation, découverte, besoin de sécurité,
  • Ceux qui "parlent" de self défense, par effet de mode, désir de réalisation.


Il est malgré tout bon de naviguer quelque peu entre les continents des disciplines et des écoles, et de partir à la découverte d'arts anciens ou nouveaux, diffusés à discrétion ou s'inscrivant dans une Tradition.
Et c'est au franchissement de ces vagues, en remontant courants et marées, parfois à la lueur éclairante de puissants phares isolés, que l'on accède à des enseignements si ce n'est "perdus", tout au moins préservés et profondément enrichissants.

Sachez vous reconnaître dans le miroir de la pratique et vous inscrire dans une démarche épanouissante de défense personnelle !