Rechercher dans ce blog

Nombre total de pages vues

dimanche 26 septembre 2010

Retours sur le Sicac...

Les oeuvres de P-H
Monnet...
Elsa Fantino... Fred Perrin avec ses
deux Ben Lilly...
Pao Simoes et le couteau
du C.E.E.T.S...
Bastinelli Créations...

Bravo aux organisateurs pour l'excellente tenue du dernier Salon International du Couteau d'Art et de Collection, qui s'est déroulé à l'espace Charenton sur le 12ème arrondissement de Paris.

Les nombreux couteliers artisans présents n'ont eu de cesse de présenter leur dernières nouveautés respectives, et de communiquer sur leurs créations au gré des flots de nombreux amateurs, et pour leur plus grand plaisir.

Le clan Perrin répondait on ne peut plus présent sur ce salon, Fred au delà de sa production habituelle, profitait de l'occasion pour présenter son dernier vendedouk, pliant fonctionnel d'inspiration maure aux accents de douk doux et de vendetta.... Ce pliant fera l'objet d'un prochain sujet dans ces colonnes...
Fred exposait par ailleurs des superbes lames forgées en hommage à Ben lilly, un aventurier du vieil ouest américain, chasseur & montagnard adepte de la vie sauvage. Aussi, ce personnage particulier au caractère bien trempé, vous sera prochainement présenté !
Un fabuleux Scalgel d'une rare beauté était également présent sur le stand de Fred, passé quasiment inaperçu aux regards inquisiteurs des nombreux visiteurs...

Elsa Fantino arborait ses lames aux formes atypiques. Son travail de forge allie esthétisme et ergonomie. A souligner ses poings américains aux traits plutôt sympathiques et soignés, ses magnifiques pendentifs dont l'un est dédié au Grand Héron Cendré... De plus Elsa s'intéresse aux pierres semi-précieuses qu'elle n'hésite pas à inclure dans ses réalisations.

Pao Simoes quand à lui, au delà de ses vastes gammes de couteaux , présentait en avant première le fameux couteau du CEETS, issu d'une fructueuse collaboration entre le Centre d'Etude & d'Enseignement des Techniques de Survie, dirigé par David Manise et son équipe de passionnés. Mais nous en reparlerons également plus tard...

Sacha Thiel et Tony Lopez étaient également présents, Tony déclinait toutes ses variantes de lames habituelles ainsi que quelques spécialités comme l'ADN et le tout récent Seven.
Sacha se voyait rapidement delesté de ses oeuvres.... Son travail de précision et de finition est tout bonnement remarquable. Rares sont les frenchies qui évoluent avec autant de créativité et de finesse d'assemblage. D'autant plus que la production coutelière n'est pas pour Sacha son activité principale ! Et sans trahir un secret de polichinelle, il est appelé à gravir rapidement les échelons pour voler de ses propres ailes au delà de toute forme de collaboration.

Pat Crawford, le célèbre coutelier US nous faisait également l'honneur de sa présence, en compagnie de sa charmante épouse. Difficile de ne pas succomber devant la table d'un personnage aussi célèbre dans le milieu des "combatives", et d'une rare gentillesse...
Bastien Coves effectuait avec brillo son tout premier Sicac. Sa ligne de lames aux orientations et vocations tactiques se décline en de nombreux modèles très bien pensés. Bastien est un coutelier à suivre, son travail mérite vraiment le détour, mais rassurez-vous, vous ne tarderez pas à mieux le découvrir !

A signaler encore parmi des exposants, Isidore DELLAS, le boss de chez Armes Bastille et Courty, lequel parcourait inlassablement les allées du salon à la recherche de la moindre parcelle de lame inconnue...
Enfin je compte bien rendre hommage au travail de mon ami P-H Monnet qui a ce don de réaliser des lames aux tempéraments très affirmés & à l'efficacité prodigieuse. Le P-H a vraiment un style, une personnalité, une patte bien à lui qu'il ne cesse de peaufiner. Sans compter la confection de ses étuis en cuir vieilli et parcheminé...

Bref, cette nouvelle mouture fut encore une belle réussite basée sur l'échange et le partage, le talent et la passion. Ce résumé n'est bien entendu pas exhaustif, d'autres "retex" plus détaillés seront prochainement mis en ligne.
Mais ce salon ne serait rien sans la présence de tant de passionnés qui firent le déplacement.
Un petit clin d'oeil à tous ceux qui m'ont accompagné et avec lesquels les discussions furent particulièrement fructueuses entre les allées.
Affaires à suivre...