Rechercher dans ce blog

Nombre total de pages vues

jeudi 8 mars 2012

L'apprentissage du non-sens...


A l'orée de nos cheminements, dans la pratique de méthodes défensives, surviennent parfois des phases de stagnations, de doutes, de remises en questions, nécessaires cependant à toute évolution...

La discipline que l'on pratique n'est pas importante en soi, à condition de ne pas verser dans du prosélytisme et d'accès ses recherches en fonction de soi, de ses attentes et de prendre le temps de trouver le prof idéal, à moins que ce ne soit lui qui vous trouve !

L'apprentissage de la self-défense est une hérésie en soi, à savoir que pour apprendre, il faut surtout "désapprendre", mais ne vous inquiétez pas, je m'explique :

Quel que soit le style, l'école, le courant qui vous porte et que vous pratiquez, il convient de respecter certains critères afin de devenir réellement efficace et d'être apte à surmonter les vicissitudes de l'existence, les agressions quotidiennes (stress passif), les heurts, les écueils et tempêtes...et éventuellement les risques d'agressions violentes portant atteintes à votre intégrité physique.

Peu d'enseignants évoquent ce postulat et distillent ce type de conseils à leurs élèves, mais une méthode de self défense pure & réaliste doit aussi et surtout vous permettre d'évoluer sereinement et dans la plus juste harmonie dans notre monde, dans celui que vous vous représentez (l'illusion du réel) mais surtout dans celui dans lequel vous évoluez !

La différence entre une méthode de self défense "primaire", "brutale", "vulgaire", et une globalité de considérations éthiques, morales, spirituelles (n'ayons pas peur des mots !), est cruciale... Établir une telle distinction ne sert qu'à compartimenter les élèves dans des cases réductrices. Tout se rejoint à un certain stade, et ce stade justement doit permettre à la fois d'entreprendre un apprentissage dur et efficace (la rudesse de la pratique est une étape sporadique mais nécessaire), tout en révélant chez l'individu des considérations, des flux liés à sa personnalité profonde & authentique... Sans ce travail,  il est utopique de penser pouvoir se défendre efficacement (contre soi et les événements extérieurs), à long terme.
Combien de pratiquants obnubilés par le charisme ou le bling bling de leur professeur deviennent accrocs, inconditionnels...et assistés ? Seule une source pure vous permettra de révéler cette énergie de combattant qui sommeille en vous, et cette source il est parfois inutile d'aller la chercher bien loin. A ce sujet on dit d'ailleurs à bon escient que la solution est devant nous ou en nous !

Plusieurs styles et écoles d'arts martiaux, revendiquent une certaine légitimité en arguant des techniques ancestrales, des tours de mains "spéciaux" qui ont été validés sur des champs de bataille, lors d'épisodes de guérillas, conflits etc... Mais combien de survivants étaient réellement des adeptes ? Personne ne le sait véritablement, ou tout le monde l'ignore.

On assiste à une déferlante de méthodes revendiquant chacune plus de réalisme que l'autre, surfant sur le credo du sensationnalisme, de l'insécurité de la tendance actuelle à ancrer les gens dans l'incertitude et la crédulité.

J'ai toujours été surpris lors de rencontres et d'échanges, par ces experts de la self-défense qui ont eu rarement l'occasion d'expérimenter et de valider ce qu'ils enseignent ou qui se retrouvent pétrifiés de stupeur dès qu'ils constatent que ce qu'ils démontrent depuis tant d'années sur leurs élèves passifs, ne fonctionne pas en vrai...D'autres n'ont aucun éléments de réponses fiables face à des situations données. La désillusion est parfois salvatrice, à condition de ne pas l'ignorer et d'y faire face.

Très peu vous diront que l'"art" est en vous et que vous seul(e) avez cette capacité de l'exprimer, avec un guide ou un coach, certes. Sans vous, sans votre essence, l'enseignant aura beau s'évertuer à allumer des feux de pacotilles pour vous impressionner ou vous faire peur, le feu ne prendra pas...ou durera peu.
Alors qu'il suffit d'à peine une étincelle de lucidité pour que vous vous sortiez de la pire des situations d'agression ! Et c'est en ce sens qu'il vous appartient d'apprendre à apprendre plutôt que d'apprendre de l'inutile, du surplus, de l'excédant accessoire !

L'intention de ce texte est de vous inciter à ne pas vous reposer uniquement sur les conseils que l'on vous prodigue dans votre style de combat, mais de rechercher par vous même et d'être à même de reconnaître ce qui vous convient le mieux en gardant vos sens en éveil et les yeux bien ouverts !